« L’Encyclopédie du Hobbit » et « Le Monde des Hobbits » par D. Bador, V. Stocker, C. Potot, D. Vigot, A. Morelle et J.-R. Turlin

l-Encyclopedie-du-Hobbit-1Titres : L’Encyclopédie du Hobbit et Le Monde des Hobbits

Auteurs : D. Bador, V. Stocker, C. Potot et D. Vigot (pour L’Encyclopédie du Hobbit) à qui s’ajoutent A. Morelle et J.-R. Turlin (pour Le Mode des Hobbits)

Nombre de pages : 336 et 176

Première publication en 2013 et 2014 chez Le Pré aux Clercs ; ISBN  : 978-2-84228-528-9 et 978-2-94228-567-8 ; Prix : 29€ et 18€

Couverture de Nord Compo

Lectorat : Tous

Genre : Beaux Livres/Documentaires


l-Encyclopedie-du-Hobbit-2Citations :

« Smaug Le Doré, ou Tragu, de son vrai nom dans la lange du Val, est l’un des derniers dragons vivants à l’époque du hobbit Bilbo Bessac, et sans doute le plus puissant d’entre eux. » (pour L’Encyclopédie du Hobbit)

« Les hobbits ne possèdent aucun calendrier avant leur établissement en Eriador. Ils utilisent alors un décompte approximatif basé sur les phases lunaires, décompte qu’ils abandonnent au profil de leur Comput du Comté, version modifiée du Comput du Roi, calendrier alors en vigueur dans le royaume d’Arnor. » (pour Le Mode des Hobbits)


l-Encyclopedie-du-Hobbit-6Résumés de l’éditeur :

« Cet ouvrage, véritable prolongement des aventures de Bilbo, vous permet d’explorer « la Terre du Milieu », de décrypter l’alphabet employé par les nains et découvrir les sources légendaires où Tolkien a puisé son inspiration.

Une centaine d’entrées réparties en sept grands chapitres décrivent avec précision tous les personnages du roman, les lieux visités par Bilbo, les créatures rencontrées par l’expédition, les objets magiques qui parsèment la quête ainsi les grands mythes légendaires qui ont nourri l’imaginaire de Tolkien.

Tout comme Le Seigneur des anneaux, l’aventure de Bilbo, Gandalf et les treize nains devenus apatrides n’est pas qu’une gentille histoire destinée à endormir les enfants sages. Un souffle épique pousse les nains et le hobbit à se dépasser pour atteindre leurs rêves. Ils traversent des contrées hostiles et affrontent des ennemis monstrueux, jusqu’à une dernière bataille désespérée. Sous la plume de Tolkien, le courage ordinaire du hobbit transcende l’héroïsme guerrier pour s’opposer au mal.

Cet album est illustré par des dessins originaux en couleurs de Xavier Sanchez et Sandrine Gestin. » (pour L’Encyclopédie du Hobbit)

« Nul ne se serait douté qu’un hobbit, Bilbo, puisse être indispensable pour libérer le Nord de l’un des plus grands fléaux de cet âge, le dragon Smaug.

Il est vrai que les hobbits sont plutôt insignifiants au premier regard. Ces semi-hommes sont de petite taille (60 à 120 cm), ils ont horreur des aventures, ils aiment une vie bien ordonnée, la paix, la tranquillité, manger en abondance, s’occuper de leur jardin, ils ne pratiquent aucun sport, ce sont un peu les petits bourgeois du monde de Tolkien.
Et pourtant, certains d’entre eux, Frodo, Sam, Merry et Pippin, vont aider les Peuples Libres de la Terre du Milieu à sortir victorieux de la terrible Guerre de l’Anneau.
Derrière cette apparente discrétion, se cache de la bravoure, une fidélité en amitié solide, de l’ingéniosité et une grande témérité. « Il ne sert à rien d’être grand pour sauver le monde », telle pourrait être la devise des hobbits de la valeureuse famille de Bilbo Bessac.

Cet ouvrage décrypte les us et les coutumes des hobbits, leur origine et leur histoire, leur pays (Le Comté), leur langue et leur écriture ainsi que les personnages les plus célèbres et les grandes familles hobbites. Illustré de magnifiques images, cartes et enluminures grâce aux talents réunis de Xavier Sanchez et Sandrine Gestin, ce grimoire à l’ancienne comblera les lacunes des fans de l’univers de Tolkien. » (pour Le Mode des Hobbits)


Le-monde-des-hobbits-1Peu mot avant-garde :

Cela fait plus d’un an que j’ai reçu un de ces livres en service de presse et quatre mois que j’ai le deuxième, mais vous me connaissez et vous savez que je n’aime pas faire de chroniques à la va-vite. J’ai donc pris le temps de lire entièrement ces deux œuvres afin de vous parler vraiment de ce qu’il y a dedans. Merci au Pré aux Clercs de m’avoir laissé tout ce temps et de me faire encore confiance.


Le-monde-des-hobbits-5Ma Chronique :

Vous connaissez sûrement les éditions du Pré aux Clercs, et donc vous savez que les livres qu’ils publient sont vraiment de grandes qualités. Et bien il en est de même avec ces deux bouquins. Ils sont tous deux en couleurs imprimés sur du papier épais, avec des couvertures cartonnées pas du tout lourde et des illustrations dignes de ce nom. Je vais un peu vous faire l’apologie de ces livres, mais comment ne pas faire autrement ?

On sent dans l’écriture et les illustrations que les auteurs aiment ce qu’ils écrivent. La lecture est fluide et passe très bien. Je n’ai pas encore lu Le Seigneur des Anneaux, mais j’ai dévoré il y a quelques années Le Hobbit. J’avais peur d’être gêné par des détails sur les livres que je n’ai pas encore lu. Mais ce n’est pas le cas. Tout est expliqué clairement, sans se presser et du coup, on apprécie de lire un documentaire. Cependant, quand je dis documentaire, il ne faut pas prendre ce mot au pied de la lettre. Effectivement, ce genre littéraire est vu comme un peu bourru. Ce n’est pas le cas dans ces livres. Vous avez bien des parties dans chaque bouquin, et chacune contient des titres précis. Mais ce n’est pas du tout brouillon. Il y a donc une ou plusieurs pages dans chaque titre, avec juste une explication simple. Pas de d’astérisques, pas de phrases en italique, pas de mots qui sortent de nulle part au milieu des pages, … En fait, c’est très agréable et Le Pré aux Clercs sait bien utiliser cette symbolique vu que leurs autres livres documentaires sont pareils, mais bon là, je m’éloigne un peu du sujet. Donc les récits sont faciles à lire, avec des descriptions simples et efficaces, et un mélange de plumes bien maîtrisées. Même le vocabulaire est bien utilisé, bien que les langages de Tolkien soient à la base très nombreux. Bien sûr, on met un peu de temps à lire ces bouquins. Il faut dire que ce ne sont pas des romans jeunesses qu’on va dévorer en trois ou quatre heures, mais bien des récits basés sur l’univers complexe du grand Tolkien et donc tout lire et tout retenir n’est pas n’ont plus aisé. Mais rien ne vous empêche de lire seulement les parties qui vous intéressent ; moi-même, je ne les ai pas lu dans l’ordre. Il faut faire au gré de vos envies.

Pour les illustrations, elles sont faites de la même façon dans les deux livres. Basées sur un dégradé de couleur marron, les pages ont un fond beige, l’écriture est noire, les titres sont en rouge et les dessins sont profonds. Par rapport au monde qu’a créé Tolkien, ça correspond aux côtés sombres et épiques de ses histoires. On y trouve parfois une pointe de vert qui rappelle la nature. Par rapport à ces deux livres, ça permet au lecteur de se plonger plus facilement dans les explications, comme si on entrait dans l’univers de l’auteur. Visuellement, on apprécie plus que tout le côté apaisant des images.

Je fais une petite précision sur le fait que L’Encyclopédie du Hobbit est basée sur le recueil Le Hobbit lui-même et donc que ce livre parle de tous les lieux et créatures que l’on voit dans le roman. Par contre, Le monde des Hobbits est basé sur les œuvres complètes de Tokien et il ne parle QUE des Hobbits. C’est très intéressant, on rentre vraiment dans des explications poussées à chaque page. Si on veut savoir plus de choses sur comment vivent les hobbits, on fonce sur Le monde des Hobbits et on apprend. Et quand on passe aux personnages, on lit tellement de choses sur eux qu’on a envie de se lancer dans les œuvres de Tolkien. Les auteurs maîtrisent parfaitement l’univers et ça aide à comprendre les histoires basées sur tel ou tel personnage, sur tel ou tel lieu, … Ces livres sont des histoires à chaque page que vous lisez.

En lisant ces livres, je me suis vue dans la terre du milieu, aux côtés de mes amis Hobbits.Le-monde-des-hobbits-2


Des qualificatifs ? Deux grandes réussites

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s