King’s Game, tome 2 : Extreme de Nobuaki Kanazawa

king-s-game,-tome-2--extremeTitre : King’s Game, tome 2 : Extreme

Auteur :  Nobuaki Kanazawa

Langue : Français – Langue originale : Japonais

Format : Papier – Broché – Format 22,6 x 3,4 x 14,2 cm

Publié le 6 Novembre 2014 chez « Lumen éditions »

ISBN  : 978-2-37102-025-2 ; Prix : 15€00 ; Nombre de pages : 384

Couverture de Dimitri Chappuis

Lectorat : Jeunes adultes/Adultes

Genre : Roman – Thriller horrifique sous le thème de la nouvelle technologie

Deuxième tome d’une série – Trois tomes sortis en France pour cinq au Japon

Page facebook de l’éditeur ICI


Citation :

« Ven. 04/06, 00:00. Expéditeur: Roi. Titre: Jeu du roi.
Message: Toute votre classe participe à un jeu du roi. Les ordres du roi sont absolus et doivent être exécutés sous 24 heures.
Aucun abandon ne sera toléré.

Ordre n°2 : Élève n°6, Masatoshi Ôi, élève n°29, Aimi Murazumi.
Masatoshi doit lécher les pieds d’Aimi.

Élève n°23, Tsubasa Furusawa, élève n°30, Haruka Momoki.
Tsubasa doit toucher la poitrine de Haruka.

Élève n°20, Teruaki Nagata, élève n°24, Natsuko Honda.
Teruaki et Natsuko doivent avoir un rapport sexuel.

Élève n°1, Kenta Akamatsu.
Kenta doit donner un ordre de son choix à l’un de ses camarades. Celui qui reçoit l’ordre doit l’exécuter comme s’il provenait du roi.

Élève n°8, Aya Kuramoto.
Aya doit perdre quelque chose de précieux.

Élève n°27, Hayato Midorikawa, élève n°31, Mitsuki Yukimura.
Chacun d’eux doit envoyer le message « meurs » à deux de leurs camarades de classe.
Le gage en cas de non-exécution sera la mort. Un châtiment identique attend les destinataires de ces SMS. Il est impossible de désigner un mort.

Toute la classe.
Ne commettez pas ce qui est inutile dans le jeu du roi.

Toute la classe.
Ne prenez pas de profond repos. Avancez sur la voie tracée pour vous. END.

(…)

Ven. 04/06, 00:00. Expéditeur : Roi. Titre : Jeu du roi.
Message : Élève n°27, Hayato Midorikawa.
Condamné à la mort par pendaison pour avoir failli à exécuter les ordres du roi. END.

Ven. 04/06, 00:01. Expéditeur : Roi. Titre : Jeu du roi.
Message : Élève n°2, Asuka Iguchi.
Condamné à la mort par pendaison pour avoir failli à exécuter les ordres du roi. END.

(…)

Ven. 04/06, 00:03. Expéditeur : Roi. Titre : Jeu du roi.
Message : Élève n°3, Hanako Iketani.
Condamné à la mort par pendaison pour avoir failli à exécuter les ordres du roi. END.

Ven. 04/06, 00:07. Expéditeur : Roi. Titre : Jeu du roi.
Message : Élève n°13, Megumi Sakurai.
Condamné à la mort par pendaison pour avoir failli à exécuter les ordres du roi. END.

Ven. 04/06, 00:07. Expéditeur : Roi. Titre : Jeu du roi.
Message : Élève n°23, Tsubasa Furusawa.
Condamné à la mort par pendaison pour avoir failli à exécuter les ordres du roi. END.

(…) » – Pages 57,58, 59 et 64, Ordre n°2 – Ven. 04/06, 00:00.


Résumé de l’éditeur :

« Sept mois ont passé depuis le King’s Game qui a décimé la classe de seconde de Nobuaki. Le jeune homme a déménagé, rejoint un lycée différent et s’est rapidement fait de nouveaux amis. Pourtant, chaque soir, à l’approche de minuit, il fixe avec angoisse son téléphone, redoutant l’arrivée d’un SMS du roi. L’être maléfique qui a provoqué la mort atroce de ses anciens camarades semble cependant s’être évanoui dans la nature. Nobuaki finit par croire que le cauchemar est définitivement derrière lui…

Mais un soir de juin, la spirale infernale reprend. Cette fois, l’horreur monte d’un cran : les défis et les sanctions, tous plus terribles les uns que les autres, se succèdent avec frénésie. Tous les camarades de classe de Nobuaki sont terrorisés, perdus, abasourdis face à la tragédie… sauf une. Que sait-elle du jeu du roi ? A-t-elle un lien avec l’expéditeur de ces terrifiants messages ? Si Nobuaki veut sauver ses amis et mettre un terme au jeu, il va lui falloir le découvrir, et vite !

Dans la saison 2 de King’s Game, une course contre la montre mortelle commence… Récit saisissant dont le suspense va crescendo, King’s Game Etreme ne vous laissera pas un instant de répit. Nuits Blanches garanties !

King’s Game Etreme… Le cauchemar continu ! Une seule règle : obéir ou mourir !»


Petit mot avant-garde :

Après la lecture du premier tome, je ne pouvais qu’attendre le second, vous ne croyez pas ? J’étais vraiment impatiente de voir ce que pouvait donner ce jeu du roi en mode accéléré, et je n’ai pas été déçue !

Pour retrouver ma chronique du tome 1, si le cœur vous en dit, c’est par ICI.


Ma chronique :

Le premier tome vous a bien mis dans l’ambiance… Vous connaissez bien les règles du jeu… Vous allez dès à présent retrouver Nobuaki pour une nouvelle manche… Mais attention, cette fois-ci, ce sont les mêmes règles, les mêmes enjeux, mais pas les mêmes joueurs, ni le même roi, et tout va se faire en accéléré ! (Cf. l’extrait au-dessus.) Comment vous dire que pour le coup, j’ai pris une sacrée claque ! Quand j’ai fini le premier tome, il était bien sûr évident qu’il y aurait une suite. J’avais bien compris que tout allait aller plus vite, mais quand j’ai vu que le deuxième ordre du roi en contenait finalement huit, j’ai été très surprise. Je me suis demandée comment l’auteur allait pouvoir tenir 380 pages sans rabâcher, sans trop nous faire de descriptions, sans nous perdre et sans trop nous faire attendre.

Donc là, j’en reviens à son style que je vous décris dans la chronique du premier tome. Je vous avais dit que la narration à la troisième personne était très efficace, car elle était mesurée, laissait place au lecteur pour rentrer dans l’histoire et que la plume de l’auteur promettait sûrement une belle amélioration. Et bien c’est le cas ! J’ai trouvé que Nobuaki Kanazawa s’est vraiment bien amélioré dans son écrit, autant dans le style que dans l’histoire. Dans ce deuxième tome, j’ai vraiment pu apprécier une écriture plus fluide, moins jeunesse, moins rude et une histoire décrite avec mesure et plus de profondeur. Et pourtant, on y retrouve quasiment les mêmes éléments que dans le premier. On a juste changé les personnages principaux, sauf Nobuaki, et on repart de plus belle pour étonner le lecteur. Certaines personnes pourront trouver l’histoire répétitive. Je suis d’accord sur la première moitié du roman qui effectivement peut paraître plutôt redondante, mais sur la seconde, je ne vois pas du tout où est la répétition. Donc soit ces personnes ont lu le premier tome et le résumé du tome 2, soit elles ont arrêté leur lecture au début ou au milieu du livre. Ce que sincèrement je trouve dommage vu que le roman a un très bon potentiel et puis ce n’est pas comme s’il se lisait super vite ! Tout ça pour dire que si vous avez peur de vous ennuyer ou de relire la même histoire une deuxième fois, il ne faut surtout pas vous arrêter là, ce n’est pas le cas ! Prenez le bouquin, ouvrez les premières pages, plongez dans l’histoire et dévorez ! Par contre, je vous préviens, il y a un personnage que vous allez détester au plus au point. Une pure garce. C’est simple, je n’attendais qu’une seule chose, c’est qu’elle meurt dans d’atroces souffrances… Et le pire, c’est que son personnage prend le dessus sur Nobuaki et le roi. Je sais très bien que c’est voulu par l’auteur, qu’il a rajouté du piquant pour nous faire rager, mais quand même !

Je suis en train de penser au fait que je ne vous ai pas parlé du village de Yonaki dans ma chronique du tome 1. Et pourtant, il y avait de quoi ! Moi qui adore les endroits glauques, abandonnés, sombres, … Là, j’étais servie. Et le meilleur, c’est que l’on y retourne dans ce deuxième tome, youpi ! J’adore ce lieu parce que je trouve que l’auteur à fait un super travail sur l’écrire, sur le ressenti qu’aura le lecteur dans ces parties. J’avais l’impression d’y être ! Dans King’s game Extreme, il y a aussi un autre lieu qui m’a énormément plu : les ruines de Kamegakubi. On n’y voit que l’entrée des ruines, mais elle est décrite avec minutie. Ça peut vous paraître bizarre, mais je me suis sentie happée par ce lieu et je ne sais pas trop pourquoi. Je me dis que peut-être l’auteur nous y ré-amènera, du moins, je l’espère vraiment.

Pour ce qui est de la fin (promis, je ne spoil pas), il ne pouvait se passer que ça, c’était évident. Même si on en sait maintenant beaucoup plus sur le roi, on se demande comment cela va être possible. Parce que oui, le roi commence à ne plus avoir de secrets pour nous, ou presque plus. Et vous pouvez imaginer tout ce que vous voulez, je doute que vous trouverez ^^.

Je n’ai que peu de choses à dire pour clôturer cet avis de ce deuxième tome : lancez-vous, il est encore mieux que le premier et vous allez adorer le tout dernier ordre !


Des qualificatifs ? Prenant, sanglant et immersif ! Mais tout en *2 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s