Lecture suivie 1 : « Je suis un monstre » de Keren Nott – Épisode 4 : Chapitres 11 à 16 inclus

je-suis-un-monstre-keren-nott.jpgTitre : Je suis un monstre

Auteur : Keren Nott

Éditeur : Underground éditions

Couverture de Érica Petit

350 pages – Prix : 19€90 – Tome unique

Genre : Thriller – Lectorat : Adultes

Site web de l’éditeur avec accès sur la page du livre ICI


Bienvenu pour mon quatrième épisode de Lectures suivies ! Il sera court, mais intense ! J’espère qu’il vous plaira tout autant que ceux d’avant.

Si vous avez raté le premier épisode, rendez-vous ICI. (Vous y trouverez également le résumé du roman.) Vous trouverez ICI le deuxième épisode et ICI le troisième.


Mon avis à chaud :

La découverte du premier amour, la découverte de l’orientation sexuelle, la découverte du sexe, tant de passions opposées au plaisir de faire du mal, le tout mêlé à l’amour maternel porté à une tante. Tout cela peut paraître compressé, brouillon, désordonné. Mais tout cela est si lié ; tout cela s’enchaîne si facilement ; tout cela rend les choses si clair. Edselias profite de sa jeunesse, vit comme tout le monde ; c’est si court… Il découvre des choses sur lui qu’il ne pouvait comprendre. C’est un enchaînement d’actions, de décisions et de sentiments… La montée en puissante de ses sentiments… Ce cher personnage que j’ai voulu protéger comme mon petit frère dès le début de l’histoire n’a plus vraiment besoin de moi. Il a grandi, il se découvre, découvre ses passions, ses folies. Il aime le sexe, il aime agresser, il aime le sang. Il lui suffit juste de trouver le juste milieu et tout se passera bien. Si intense, sensuel, délicat…  Si lui-même… Si monstre…

Bonheur, malaise, rage, délivrance, acceptation. « C’était le début d’un nouvel Edselias. C’était le début d’une nouvelle ordure. » (chap. 16 page 112)


Mini-interview de Keren :

Ta famille et tes amis t’ont-ils lu ? Qu’elles ont été leurs réactions face à ton écrit ? « En effet, mon entourage a pu lire le Monstre. J’ai rencontré beaucoup d’encouragements de la part de ma famille et de mes amis, et je les en remercie. C’est vrai que certains ont été surpris de la violence de Je suis un monstre. Il faut dire que je suis quelqu’un qu’on pourrait qualifier de doux, et que ce déferlement de rage et de sang pouvait jurer avec mon caractère. Après, ceux qui me connaissent vraiment n’ont pas été choqués et ont reconnu mon attrait pour le  »déviant  ».« 

Edselias découvre et accepte enfin ce qu’il est devenu. Est-ce que cela a changé quelque chose pour toi aussi ? « Edselias qui prend conscience qu’il est un monstre, je pense que ça peut parler à tout le monde. Personnellement, je suis persuadée qu’un monstre sommeille en chacun de nous. Et accepter la violence de mon personnage, l’alimenter même, ça m’a aidée à assumer des sentiments comme la colère. Ce livre a vraiment été une catharsis pour moi.« 


Je vous retrouve très bientôt pour la suite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s