Stalingrad de Emmanuel Delporte

stalingradTitre : Stalingrad

Auteur :  Emmanuel Delporte

Langue : Français – Langue originale : Française

Format : Ebook – Epub

Publié le 16 Septembre 2015 chez « Lumen éditions »

ISBN  : 978-2-36892-306-1 ; Prix : 3€99 ; Nombre de pages : 147

Couverture de Vael Cat

Lectorat : Adultes

Genre : Roman – Fantastique/Horreur

Tome unique

Page du livre sur le site de l’éditeur ICI


Citation :

« La forme se matérialisa très lentement. Le ciel déjà gris s’obscurcit davantage. Des traits surgirent de manière anarchique et brutale en travers des nuages et de la brume, comme si un peintre traçait de grands sillons nerveux sur une toile vierge. es chiens semblèrent fous. Ils tournaient sur eux-mêmes en hurlant à la mort. Le sifflet d’Evgeny se réchauffait à mesure que les traits noirs se multipliaient et dessinaient une silhouette. Plus aucun canon ne tonnait, aucun char d’assaut ne faisait grincer ses chenilles ni rugir ses moteurs. Le ciel était vide d’avions et d’oiseaux. Même la fumée des incendies passait au ralenti. » – Page80, Chapitre 9 – Troisième partie : La danse des crocodiles.


Résumé de l’éditeur :

« Été 1942. La domination nazie sur l’Europe atteint son apogée. L’état-major du Troisième Reich expédie plus de 900 000 soldats à l’assaut de la ville de Stalingrad. Cette bataille ne ressemble à aucune autre. Le froid intense, le volume des destructions, la présence de civils, les atrocités commises de part et d’autre, expliquent la fascination qu’elle exerce encore aujourd’hui.
Mais ses souterrains recèlent en outre les reliques d’un secret terrifiant, protégé par d’anciens rites et d’indicibles créatures.
Comme les cinq branches d’un pentagramme, cinq récits se croisent et forment la trame de ce roman épique, dans lequel la réalité historique se confond avec les figures mythiques de Raspoutine ou Baba Yaga.

Emmanuel Delporte signe son premier roman, récit historico-fantastique, uchronie spectaculaire dans laquelle il vous invite à une réflexion sur le poids du passé et de la guerre.»

Petit mot avant-garde :

C’est une nouvelle fois un plaisir de lire un roman de Emmanuel. Merci à toi, et à Lilian, de m’avoir fait découvrir cette histoire !


Ma chronique :

La seconde Guerre Mondiale et ses allemands contre ses russes. On l’a tous étudié au collège et au lycée et si vous êtes comme moi, vous l’avez bien oublié ! Je n’ai pas envie d’apprendre l’histoire avec des manuels. Je n’ai pas envie de me prendre la tête avec cette période. Je ne suis tout simplement pas intéressée par les guerres mondiales. Alors vous me direz, pourquoi avoir lu ce roman ? Pour plusieurs raisons. Et bien déjà, c’est un roman ! Pas un documentaire ou un manuel de cours. Ensuite, c’est Emmanuel qui l’a écrit, et je ne pouvais tout simplement pas passé à côté d’un de ses livres. C’est son tout premier roman ! Oui, celui qui lui a fait découvrir l’écriture, donc je voulais voir ce que ça donnait. Et enfin, Je connais bien les genres de prédilections de l’auteur : l’horreur et le fantastique. Pile poil ce dont j’avais besoin ! Voilà déjà pas mal de points qui font que vous devriez vous lancer. Mais attendez de lire la suite !

Ce livre fut pour moi une magnifique découverte. Je connaissais la plume d’Emmanuel grâce à son recueil de nouvelles Aux douze coups de minuit… dont certains récits m’avaient énormément plu. Là, vu que ce roman est le tout premier qu’il a écrit, j’étais curieuse de voir l’évolution qu’il a eu. J’ai pris une sacrée claque ! Ce livre est cent fois mieux écrit que l’autre, alors qu’il y avait déjà du niveau. Mais là, tous les mots sont pesés, pensés, réfléchis, ajustés. Ils englobent l’histoire, qui est quand même assez difficile, pour la rendre poétique. J’adore ce style de plume. C’est fluide, très agréable à lire, et ça permet de profiter au maximum du récit. J’ai aussi été impressionnée par le rythme et la dynamique qu’il a réussi à donner à l’histoire. Tout est très calme, puis tout d’un coup, tout s’accélère. J’ai facilement pu retrouver ces moments que l’on appelle « Le calme avant la tempête » pendant les temps de guerre sans oublier le soupçon d’angoisse incessant ! Le tout façonné dans un récit quasiment sans dialogue ! Et en prime, ce roman est écrit sous forme de nouvelles ! Car oui, on y lit cinq nouvelles qui forment l’histoire en question.

L’histoire est contée sous différents points de vue et sous différentes façons. Vous allez découvrir un personnage, que vous ne suivrez plus ensuite, afin que ce qu’il s’est passé pendant qu’il était là soit revu par une autre personne. Mais ce n’est pas répétitif vu que tout n’est pas redit, juste des parties de l’histoire, juste des minutes précises, pour que tout soit agrémenté d’éléments et donne un sens au récit. Vous allez avoir une partie racontée au présent, une autre au passé ; avoir une partie épistolaire, une autre à la troisième personne ; ainsi de suite. J’ai juste un seul regret par rapport à l’histoire. Je la trouve vraiment très bien construite, mais j’aurais aimé avoir une partie de plus. Ce récit, hormis à être classé dans Fantastique/Horreur et un peu un Ovnis. Du coup, j’aurais bien aimé que l’écriture soit poussée encore plus loin en y lisant des coupures de journaux qui expliqueraient ce qui s’était passé pendant l’ellipse entre la partie 4 et la 5. Et là, mon coup de cœur n’aurait pas été un presque coup de cœur. C’est mon seul regret, parque j’ai adoré l’histoire, surtout la façon de découvrir ce qu’il se passe dans cette ville !

Je ne vais pas vous raconter grand chose de plus vu que ça fait un moment que j’ai lu ce roman et que je ne me souviens pas de tout. Mais vous avez ici les points les plus importants. Et pour ceux qui aiment les zombies, n’hésitez pas !
Emmanuel, pour un tout premier roman, tu as vraiment géré ! Mais attention, maintenant, je t’attends au tournant ! Le suivant à intérêt d’être aussi bien, voir mieux que celui-ci !


Des qualificatifs ? Fluidité, guerre, zombies, malaise

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s